Ostéopathie et gestation

Lors de la gestation, la femelle va subir des modifications physiologiques (hormonales) et mécaniques (augmentation de la masse de l’utérus).

Ces transformations peuvent entraîner des troubles fonctionnels ou augmenter l’intensité des troubles déjà présents avant la grossesse.

Voici des exemples de troubles fonctionnels pouvant apparaître pendant la grossesse : 

  • Troubles mécaniques : lombalgies (douleur lombaire), douleur sciatique, douleur au niveau du bassin.

  • Troubles digestifs : nausées, difficultés à la digestion, ballonnements, régurgitation, constipations, douleurs abdominales,….

Ces troubles fonctionnels résident dans les modifications qui se produisent pour accueillir les fœtus. L’utérus, augmentant de volume, va refouler certains organes abdominaux. Cette modification de l’utérus peut entraîner des troubles digestifs et locomoteurs. 

L’ostéopathe peut agir avant pendant et après la gestation.

  • Avant la gestion : l'ostéopathie permet de faire en sorte que la grossesse se déroule au mieux d'un point de vue mécanique. On peut aussi avoir une action lors de problème de fertilité.  

  • Pendant la gestion : l'ostéopathe va rechercher à améliorer la mobilité des structures. Les organes, les articulations, les nerfs ou veines ayant retrouvé leur liberté de mouvement sont moins susceptibles d’entraîner des douleurs. Il faut aussi souligner qu’optimiser la mobilité du bassin, facilitera la mise-bas. Un traitement ostéopathique lors de la gestions consiste à utiliser exclusivement des techniques douces qui sont totalement adaptées et spécifiques à la femelle gestante.

  • Après la mise-bas : il est conseillé d’attendre 1 semaine pour laisser le temps à la mère et son/ses bébé(s) d’établir une relation. L'ostéopathie permettra de relâcher les tensions et rééquilibrer le corps suite à la gestation et la mise-bas.